Participez à une œuvre collective sur les ruelles : cuisinage@gmail.com - Collectif Cusinage
16657
single,single-post,postid-16657,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-10.0,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12,vc_responsive
 

Participez à une œuvre collective sur les ruelles : cuisinage@gmail.com

95477100_655792778610660_3951870653967106048_n

Participez à une œuvre collective sur les ruelles : cuisinage@gmail.com

Création collective sur le thème des ruelles. cuisinage@gmail.com

95477100_655792778610660_3951870653967106048_n

 Le collectif CUISINAGE vous  invite à : « Nous parlez des ruelles ! »

Nous amassons des témoignages sur les expériences de vie liées aux ruelles.

Ces récits serviront à créer une œuvre au Patro Le Prévost.

Envoyer une photo, une histoire ou un dessin à : cuisinage@gmail.com

Merci!

Linda Coté, Benoît Brousseau, Jean-François Lachance

2 Comments
  • Serges Péladeau
    Posted at 20:35h, 08 mai Répondre

    Pendant les dernières années où je vivais à Montréal, chaque fin de printemps, quelques voisins faisaient le tour du notre pâté de maisons pour organiser une fin de semaine commune de ventes de ruelle (entre Molson et 1er avenue, Beaubien et Saint-Zotique). Nous nous retrouvions plus d’une cinquantaine de voisins avec nos tables et nos brocantes dans la ruelle avec deux ou trois voisins qui faisaient des grillages ou offraient des breuvages. C’était bien plus qu’une vente de garage, mais c’était aussi une fête entre voisins avec l’opportunité de se rencontrer, de se revoir et de discuter entre les ventes.

    Chaque année, cela attirait de plus en plus de curieux et d’acheteurs potentiels, car cela devenait une tradition très attendue. J’y voyais, années après années, les mêmes irréductibles coureurs d’aubaines et nous pouvions faire d’excellentes journées de ventes et tout trouvait preneur. Si ce n’était pas vendu une année, l’année suivante c’était vendu. C’était un événement que nous attendions impatiemment, quelques fois, juste pour le plaisir d’y participer sans avoir vraiment beaucoup de choses à vendre.

    • JF L
      Posted at 21:16h, 08 mai Répondre

      Bonjour Serges
      Merci beaucoup pour ce récit. Il est très inspirant et nous l’utiliserons certainement pour la construction de notre prochaine installation au Patro Le Prévost. Ça donne une belle couleur à notre recherche sur les ruelles.
      A+

Post A Comment